10 avril 2017

Les métiers de l’artisanat

L’artisanat en France représente la première grande entreprise traditionnelle et moderne avec ses 250 métiers et ses 510 activités différentes, soit plus d’un million d’entreprises et une croissance de 2 % chaque année. L’ensemble de ces exploitations est divisé en 4 grands secteurs d’activité, soit ; l’alimentation avec, la boucherie, la charcuterie, la boulangerie, la confiserie, etc ; la fabrication avec l’imprimerie, travail des métaux, prothèses dentaires, etc ; le bâtiment avec la plomberie, l’électricité, la maçonnerie, la menuiserie et les services avec la coiffure, la blanchisserie, garage, taxi, etc.

Les métiers d’art

Les métiers d’art sont reconnus par la loi et se définissent comme une activité indépendante, pour les identifier avec plus de précision les métiers d’art sont caractérisés grâce à trois critères ; la mise en œuvre d’un savoir-faire complexe pour la transformation de matières, la production d’objets uniques au caractère artistique et la maîtrise globale du métier par le professionnel. Les artisans d’art restaurent, façonnent, créent des éléments d’exception et transmettent un héritage de talent et de savoir-faire élaboré au fil des siècles, pour exemple ; la bijouterie, l’ébénisterie, la poterie, la mosaïque, la sculpture, les souffleurs de verre (+ d’infos sur ce métier par ici), la sérigraphie, etc.

Souffleur de verre, un métier artisanal
Peu connu, le métier de souffleur de verre exige une grande précision et un savoir-faire bien particulier

Les métiers de la maison et du bâtiment

Le secteur du BTP propose 100 000 offres d’emplois chaque année, non pourvues, la majorité des emplois sont des postes d’ouvriers et des demandes plus qualifiées d’ingénieurs, d’artisans, de maître-d’œuvre et de coordinateurs de chantiers. La demande n’est pas près de baisser, bien au contraire si l’on considère le nombre de départs à la retraite et les travaux de rénovation et d’isolation dans les logements neufs qui constituent des chantiers d’envergure pour les années à venir. La liste des métiers du bâtiment est colossale ; l’électricité, la maçonnerie, la plomberie, la peinture, la menuiserie, l’isolation, serrurier, chauffagiste, terrassier, domoticien, plâtrier, etc.

Les métiers du stylisme

Le secteur des métiers du stylisme est composé de 80 % de PME et TPE réparties dans toute la France, soit 45 000 emplois sans compter les sous-traitants salariés et les distributeurs. La multiplication des soins esthétiques répond à une demande de plus en plus large et variée avec des gammes de produits biologiques, un engouement de la part des hommes et des seniors qui veulent prendre soin de leur corps. Coiffeur, esthéticienne, prothésiste ongulaire, créateur de parfums, coloriste, tout laisse présager un bel avenir dans les années à venir pour les métiers du stylisme et des soins du corps et du visage. Si ce secteur vous intéresse vraiment, vous trouverez sur le site de l’ONISEP une page dédiée aux métiers du textile et de la mode.

Maquilleur professionnel est un métier artisanal
À la télé, au cinéma ou au théâtre… Le métier de maquilleur s’applique partout !

Les métiers de la nature

Pour tous ceux qui rêvent de travailler en plein air, en contact avec la nature, le choix est vaste et les entreprises du paysage cherchent et attirent des jeunes sur des métiers qui vont de l’entretien de jardin à l’aménagement végétal des communes, un secteur propice à l’entrepreneuriat. Les secteurs qui recrutent ; paysagiste, fleuriste, garde-forestier, maraîcher, grimpeurs-élagueurs, conducteurs de travaux.

Les métiers de l’alimentation

Les métiers de l’alimentation artisanale représentent un modèle économique d’avenir avec son million de créations d’entreprises de proximité chaque année. En France, les consommateurs veulent de plus en plus savoir ce qu’ils consomment et à qui, ils achètent, les circuits courts ont le vent en poupe, on préfère acheter au bout de la rue plutôt qu’au bout du monde. Les métiers de la gastronomie sont sous le feu des projecteurs et sont considérés en France comme une locomotive de l’économie. Pas étonnant que notre gastronomie française soit inscrite depuis 2010 au patrimoine mondial de l’UNESCO (source) ! Avec ses 250 métiers (boulanger, pâtissier, confiseur, charcutier, boucher, poissonnier, traiteur, fromager, etc.), c’est autant de saveurs à découvrir !

L'artisan boulanger travaille son pain tôt le matin
Avez-vous déjà pensé à devenir artisan boulanger ?
Haut