10 avril 2017

Les diplômes de l’artisanat

En France, il existe des passerelles entre les différents niveaux de diplômes d’artisans. Elles permettent d’évoluer et d’entreprendre au fil du temps son propre parcours professionnel. Près de 600 formations donnent accès à quelques 510 activités ou métiers accessibles aux hommes et aux femmes. Il est toujours possible de suivre une filière d’apprentissage à la fin de la troisième ou de poursuivre vos études. Les différents niveaux de diplômes de l’artisanat sont : le niveau 3 avec le BSM (Brevet de Maîtrise Supérieur), le BTMS (Brevet Technique des Métiers Supérieur) ; le niveau 4 avec le BP (Brevet Professionnel), le BM (Brevet de Maîtrise), le BTM (Brevet Technicien des Métiers) ; et le niveau 5 avec le CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) et le CTM (Certificat Technique des Métiers).

Le BTS et le DUT : des diplômes de niveau III

Le niveau 3 permet l’exercice d’une activité professionnelle salariée ou indépendante et implique la connaissance des fondements scientifiques de l’activité avec la maîtrise de l’exercice du métier. Ces diplômes servent à former des spécialistes dans un domaine lié, au poste de collaborateur d’ingénieur et de conducteur de travaux sur une durée de deux ans après le bac. Pour le DUT : les membres titulaires d’un bac pro ou d’un bac techno avec mention bien ou très bien peuvent accéder à ce diplôme et le BTS est accessible et se prépare en milieu scolaire ou en apprentissage. Le niveau 3 nécessite des compétences techniques et la maîtrise de management d’entreprise pour s’orienter vers une fonction de chef d’entreprise artisanale qui propose 60 spécialités.

Les formations artisanales peuvent se faire directement en entreprise
Une formation en apprentissage est possible pour apprendre directement sur le terrain.

Le brevet professionnel et le bac pro, niveau IV

Le BP est accessible sur deux ans après un CAP et se prépare en apprentissage ou en formation continue, il est indispensable pour élever son niveau de qualification dans les nouvelles technologies et les connaissances en gestion. Si vous recherchez un annuaire des formations de brevet professionnel, il en existe un très complet accessible par ce lien. Le bac pro, quant à lui, s’acquiert après la 3ème en lycée professionnel ou en apprentissage pour une durée de 3 ans avec pour objectif de préparer le candidat à l’insertion dans la vie active en tant que technicien ou ouvrier hautement qualifié.

Le CAP et le BEP, de niveau V

Le CAP se prépare après la 3ème sur 2 ans, une formation dans un lycée professionnel sous statut scolaire ou dans un CFA, comme apprenti. Le certificat d’aptitude professionnelle est réputé très spécialisé et vous prépare à un métier en particulier quoiqu’il comprenne des matières générales et un objectif final : l’insertion professionnelle. Le BEP vise à une qualification professionnelle d’ouvrier ou d’employé qualifié, sa préparation est effectuée dans un cursus menant au bac professionnel.

Haut